Sélectionner une page

Actualité

Fiscalité immobilière : du commerce professionnel d’immeubles

8 Sep 2017

Par Christophe Bonvin
Expert diplômé en finance et controlling Fondateur associé de BONVIN FIDUCIAIRE

Toute personne disposant de ressources financières importantes est un jour confrontée à la question suivante : comment investir cette liquidité afin d’obtenir un rendement régulier intéressant et sécuriser par la même occasion sa future retraite ?

Après une optimisation possible de la prévoyance par l’intermédiaire des 2e et 3e piliers, fiscalement avantageuse, la solution d’un investissement dans l’immobilier reste aujourd’hui la principale option choisie par les investisseurs. Si les critères de valorisation et les calculs de rendement d’un bien immobilier sont bien connus des spécialistes en investissement immobilier, un élément fondamental est régulièrement négligé : les conséquences fiscales liées à ce type d’investissement, notamment le risque d’être qualifié par le fisc de commerçant professionnel d’immeubles. Cet article a pour but de présenter ce concept émanant de la jurisprudence ainsi qu’une solution envisageable afin de ne pas être trop ponctionné au niveau fiscal.

En pratique, une solution permettant d’éviter totalement ce risque existe : la création d’une personne morale (SA ou Sàrl) par laquelle passent tous les investissements immobiliers du contribuable.

Télécharger l’article

Share This